Accueil / retraite / Résolution 2016 : bien préparer sa retraite

Résolution 2016 : bien préparer sa retraite

Anticiper sa retraiteLe passage de la vie active à la retraite est un moment charnière de notre vie. Une étude le place même à la 10e position des événements de la vie les plus stressants. Alors, afin de partir à la retraite le plus sereinement possible, le mieux reste de bien s’y préparer.

Même s’ils n’en ont pas l’impression, les retraités sont depuis longtemps les mieux lotis. En effet, depuis une vingtaine d’années, les retraités ont un niveau de vie supérieur à celui du reste de la population. « Les ménages retraités ont en moyenne, actuellement, un niveau de vie légèrement supérieur aux autres ménages, un niveau de consommation à peu près égal, et un niveau de patrimoine supérieur », écrit le Conseil d’Orientation des Retraites dans son dernier rapport. Cependant, cette situation devrait prendre fin à partir de 2025, date à laquelle le niveau de vie des retraités devrait commencer à diminuer.

Cette baisse s’expliquerait en partie par l’indexation des pensions sur l’évolution des prix et non plus sur les salaires qui augmentent plus vite que l’inflation.

Ainsi, afin de pallier cette situation, il faut anticiper son départ à la retraite.

La retraite, il n’est jamais trop tôt pour s’y préparer

Arrivé à la retraite, même à taux plein, une baisse de revenu se fera forcément ressentir. Ainsi, pour conserver le même niveau de vie, il faut anticiper cette situation le plus tôt possible. Des simulateurs existent afin de vous permettre d’évaluer la somme dont vous aurez besoin une fois retraité.

Un sondage montre que la moitié des personnes interrogées estiment que pour vivre sereinement à la retraite, 500 à 1 000€ de plus par mois seraient nécessaires. D’ailleurs, près de 75% d’entre eux aimeraient avoir épargné près de 100 000€ juste avant de quitter la vie active. Une somme que l’on peut atteindre qu’après plusieurs années d’épargne. Ainsi, les Français ont tout de même conscience que l’Etat et les pouvoirs publics ne pourront plus les aider à maintenir un bon niveau de vie et que mettre de l’argent de côté est donc indispensable. Mais encore faut-il faire le bon choix de placement…

Bien choisir son épargne, un premier pas pour une bonne retraite

On le sait, les Français ont plutôt tendance à jouer la sécurité et à être prudent en ce qui concerne leur épargne. Ainsi, ils se tournent le plus souvent vers des placements considérés comme sûrs comme l’assurance-vie ou les livrets.

Cependant, d’autres types de placements plus rentables gagnent à être connus. Les derniers résultats du baromètre du Groupe PERIAL montrent que 93% des personnes interrogées considèrent l’épargne comme indispensable pour préparer sa retraite. Pourtant, ils sont une infime partie à se tourner vers des placements dédiés comme le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP). Créé par la loi Fillon de 2003, le Perp est un contrat d’assurance permettant de constituer un complément de revenu pour la retraite versé sous forme de rente. Les versements sur le Perp sont libres et placés sur un compte individuel. Les sommes sont bloquées jusqu’à l’âge de la retraite. Toutefois, il existe différents cas permettant de récupérer les fonds sous forme de capital.

L’épargne immobilière, malheureusement méconnue, permet aussi de se constituer un bon capital à la retraite. Il en existe différentes formes. La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a pour objet l’acquisition, la gestion et l’exploitation d’un patrimoine immobilier locatif (d’habitation et/ou d’entreprise). L’associé, reçoit des revenus fonciers provenant des loyers perçus minorés des charges et frais de gestion, etc. Ayant accès à plusieurs catégories de SCPI, l’investisseur pourra choisir d’investir dans l’habitation, les murs de magasins, les bureaux, les bâtiments historiques ou encore les immeubles sous la loi 1948.

Il existe aussi les Organismes de Placement Collectif Immobilier (OCPI), créés en 2004. Aujourd’hui, ces organismes permettent à une multitude d’épargnants de mettre en commun leurs capitaux. Ils sont ensuite réinvestis dans des biens immobiliers. Ces biens sont expertisés par deux évaluateurs indépendants désignés pour une durée de 4 ans et agréés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Pensez au rachat de trimestres !

Le rachat de trimestres n’est pas un produit d’épargne à proprement dit mais il peut quand même vous permettre de vous constituer une meilleure rente à la retraite.

Un certain nombre de trimestres sont nécessaires à l’obtention d’une retraite à taux plein. En cas de carrière incomplète du fait d’études trop longues, de maladie ou encore de période de chômage, le rachat de trimestres est un bon moyen d’augmenter ses revenus une fois à la retraite sans avoir à travailler plus longtemps.

Le montant que vous allez payer pour le rachat de trimestres pourra être déduit de vos revenus imposables.

Par exemple, si vous avez 59 ans et vous souhaitez acheter 12 trimestres et partir à la retraite 3 ans plus tard, vous aller payer près de 40 000€ déductibles de vos impôts. Et, en l’espace de 20 ans, vous allez pouvoir toucher près de 95 000 € en plus pour votre retraite.

 

Ainsi, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller bancaire afin d’en savoir plus sur ces différents types de placements. Et si préparer votre retraite devenait enfin une priorité en 2016 ?

À propos stephannecoignard

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

retraite_ile_maurice

Où passer sa retraite en 2016 ?

Le guide Retraite sans Frontières, édité par le site retraite-etranger.fr, a publié son top 10 ...