Accueil / retraite / La pension de retraite de base inférieure au SMIC

La pension de retraite de base inférieure au SMIC

retraiteD’après les nouveaux chiffres de l’Assurance Retraite, la France compte près de 14 millions de retraités dépendants du régime général. Ce nouvel état des lieux confirme, par ailleurs, que les anciens salariés du privé ne sont pas les mieux lotis. La CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) révèle que la pension retraite de base des salariés du privé ayant une carrière complète ne dépasse pas le SMIC et s’établit en moyenne à 1066 euros par mois.


 

Une pension de base inférieure au SMIC

Par rapport à l’année dernière, la pension de base moyenne pour ceux qui bénéficient d’une retraite à taux plein est en légère hausse passant de 1032€ en 2014 à 1066€ par mois aujourd’hui. Mais ce montant est toujours inférieur au SMIC qui s’élève aujourd’hui à 1135,99€ nets par mois. Plus alarmant, si on fait la moyenne de l’ensemble des retraités dépendants du régime général dont certains n’ont pas eu une carrière complète (chômage, maladie), là, les revenus chutent considérablement. En effet, sur l’ensemble des retraités du privé la pension de base s’élève en moyenne à 664€ par mois seulement. Une somme qui, très souvent, ne couvre même pas le loyer selon son lieu de résidence.

Néanmoins, à ce montant il faut ajouter les pensions versées par les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco qui peuvent parfois représenter jusqu’à plus de la moitié de la pension complète des cadres.

5 millions de bénéficiaires du minimum contributif

Mais de nombreux retraités ont du mal à boucler leurs fins de mois. La CNAV dénombre près de 430 000 allocataires du minimum vieillesse attribué aux personnes ayant peu ou pas cotisé tout au long de leur vie active. Cette allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) leur permet d’avoir un niveau minimum de ressources qui se monte à 800 euros par mois maximum pour une personne seule.

Aussi, on recense près de 5 millions de retraités bénéficiant du minimum contributif. Ce dispositif est dédié aux personnes ayant obtenu une retraite à taux plein mais qui ont perçu tout au long de leur carrière des salaires trop modestes pour pouvoir bénéficier d’une pension suffisante. Le plafond pour pouvoir bénéficier du minimum contributif s’élève à 1129,40€ de revenus.

Enfin, la CNAV révèle que 1,9 million de personnes bénéficient d’un droit direct et d’un droit dérivé comme les pensions de réversion versées aux veufs et veuves. Le montant de cette prestation pour tous les types de carrières est de 805 € en moyenne contre 1094€ pour les carrières complètes.

Ainsi, même si l’on constate de légères hausses au niveau des pensions perçues par rapport à l’année dernière, la situation de nombreux retraités en France reste toujours délicate. De plus, malgré le récent accord signé entre les partenaires sociaux pour sauver les retraites complémentaires, l’avenir de notre système de retraite reste incertain. Ce qui est sûr, c’est que les Français ne veulent pas s’en séparer. D’après un sondage Odoxa, près d’1 Français sur 2 (47%), estime même que la solution la plus efficace serait de faire porter l’essentiel de l’effort sur l’âge de départ à la retraite des salariés plutôt que sur augmentation des cotisations patronales. Mesure contre laquelle ils ont pourtant toujours été farouchement opposés.

À propos stephannecoignard

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

retraite_ile_maurice

Où passer sa retraite en 2016 ?

Le guide Retraite sans Frontières, édité par le site retraite-etranger.fr, a publié son top 10 ...