<meta name="google-site-verification" content="7hEeQRRBx4KNzhe86UyIMzjUyZOIZhV3a1Gbd7oIjHA" /> <!-- Google Analytics --> <script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-15861956-1', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script> <!-- End Google Analytics -->
Accueil / finances personnelles / La vérité sur le budget ciné

La vérité sur le budget ciné

À presque 10 € la place, jamais séance de cinéma ne fut si chère qu’en 2016… alors même que la fréquentation des salles obscures est en hausse. La faute au téléchargement illégal, streaming et autres VOD ? Pas tant que ça ! Retour sur les secrets du budget ciné, entre plein tarif et astuces d’initiés.

Pourquoi le cinéma coûte-t-il si cher ?

Contrairement à une opinion répandue, le grand écran se porte bien. La fréquentation des salles françaises a ainsi atteint, en février, plus de 25 millions d’entrées, établissant un record inégalé depuis 1980. Tout comme le prix du billet !

En moyenne 6 € pour un tarif réduit, 10 € à plein tarif, jusqu’à 15 € pour la 3D… Mais qui veut du mal à votre budget ? L’inflation, notamment, le manque de concurrence ou le passage au numérique, obligeant les exploitants à renouveler leur matériel.

Votre billet chèrement payé profite ainsi pour 40%, en moyenne, aux producteurs du film. Le même pourcentage revient à l’exploitant de la salle, payant charges et entretien. Restent 5,5% de TVA pour l’état, 1% pour la Sacem (la Société des auteurs) et 10,72% pour le CNC (le Centre national du cinéma).

Résultat, la moyenne des spectateurs visitant les salles obscures une fois par mois, un jeune couple dépense par conséquent 240 € par an pour deux, plein tarif. Un seau de pop-corn à 4 €, deux boissons à 3 € ? Ajoutez 120 € par an, soit 360 € de budget ciné. Comptez une baby-sitter, et le budget explose

Le cinéma, le monde caché des bons plans

Faire des économies sur grand écran ? Première option, arrêter le pop-corn. Seconde option, chercher les bons plans ! En tête de liste, la carte illimitée, destinée à amortir l’augmentation des prix : trois films par mois suffisent à la rentabiliser, avec un budget de 20 à 22 € par mois en solo. À partir de sept films, la salle vous accueille même à perte.

Si votre budget cinéma se résume à une sortie occasionnelle, préférez les cartes trois ou cinq places, proposées par certains cinémas 30 % moins cher. Investissez les salles obscures dès le matin ou surveillez les ventes flash pour profiter de tarifs réduits. Interrogez également votre entreprise ! Nombre de CE proposent des offres à bas prix, quand votre carte de transport ne le prévoit pas.

Ni salarié, ni matinal ? Explorez les offres des cinémas indépendants, et comparez les enseignes. Songez aux cartes de fidélité, totalement gratuites et permettant de cumuler des points, jusqu’à obtenir une place en cadeau… voire un seau de pop-corn !

Audrey C.

À propos victoria kaiser

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Voir aussi

weekend_amis

Petits ponts entre amis : budget partagé

La saison des ponts s’annonce, les jours rallongent et le soleil s’installe. L’occasion idéale pour ...