Accueil / analyse bourse

analyse bourse

Robots : quel avenir dans l’industrie ? avec J.Karbouyan (Amundi)

submarine-1047663_640

La robotisation industrielle, dont l’origine remonte aux années soixante, connaît une nouvelle phase d’expansion liée à la recherche de gains de productivité, à l’amélioration de la qualité des produits finis et à la compensation de l’inflation salariale. Chez Amundi, l’analyste Jean Karbouyan fait le point sur les fondamentaux du secteur. Robotisation de l’industrie : cinq pays se démarquent « Les tendances sous-jacentes, fait observer le professionnel, sont principalement géographiques, sectorielles et technologiques : forte demande chinoise, pénétration des robots dans l’industrie générale et développement des robots collaboratifs. La concurrence des fabricants chinois souhaitant conquérir une plus grande part du marché domestique et ...

Lire la suite...

La Chine, trublion des marchés financiers

money-742052_640

Les actions chinoises ont perdu 13 % en quatre jours. La Chine n’en finit plus d’inquiéter les investisseurs, devenus chèvres à près d’un mois de la fin de l’année… de la chèvre. Pour certains, les valeurs chinoises sont largement survendues. Pour d’autres, le taux de croissance que publie l’Empire du milieu, trop flatteur, ne reflète pas la réalité. Des spécialistes analysent la situation. Des signaux contradictoires « En début d’année, les investisseurs décident généralement de faire fructifier leur argent et cette période est traditionnellement favorable aux actifs risqués, écrivent dans leur Point hebdomadaire Joost van Leenders, économiste, et Colin Graham, directeur ...

Lire la suite...

Quelles sont les perspectives de marchés financiers pour 2016 ?

Marchés financiers 2016

Le responsable de la stratégie d’investissement de Société Générale Private Banking, chief investment officer de SGPB Suisse, Alan Mudie, analyse les perspectives économiques des différentes régions du monde et fait part de ses convictions en termes de diversification de portefeuille. « Nous sommes, explique Alan Mudie, dans une période de transition assez compliquée, et ce sur plusieurs plans : croissance économique, politique monétaire, marché du crédit, marché des actions… S’il va être difficile de naviguer dans un tel contexte, ce n’est pas pour autant que l’année est dénuée d’opportunités, en termes de thématiques et de secteurs d’investissement. » Un consommateur américain en forme ...

Lire la suite...

Marchés financiers : Amundi prend position pour 2016

amundi

Selon les experts d’Amundi, premier groupe de gestion d’actifs français, la période reste favorable aux actifs risqués, à commencer par les actions européennes. C’est l’une de leurs principales convictions pour l’exercice qui s’annonce. Le commerce mondial n’est plus un vrai moteur de croissance « Il est excessif de parler de cycle de resserrement monétaire aux Etats-Unis [une hausse des taux ne serait d’ailleurs pas absorbée par l’économie], le potentiel de croissance en Chine est probablement plus bas que 7 %, la politique de la Banque centrale européenne consiste à réorienter le cash vers le crédit et les marchés financiers au travers ...

Lire la suite...

Enquête Natixis GAM : les institutionnels misent d’abord sur les actions

Perspectives 2016

Natixis Global Asset Management a dernièrement interrogé six cent soixante investisseurs institutionnels travaillant pour des fonds de pension et diverses institutions dans le monde sur leurs perspectives de marché et leurs projets d’allocations d’actifs. Les trois axes privilégiés pour 2016 sont les actions, la gestion alternative et la diversification. Alors que la croissance économique est morose, la volatilité des marchés représente pour les investisseurs institutionnels le principal risque pour la rentabilité de leurs placements. Ils se déclarent aussi inquiets face à d’éventuelles tensions politiques internationales. Selon plus de la moitié des responsables interrogés (54 %), la politique internationale représente même ...

Lire la suite...

La Réserve fédérale américaine prend son virage restrictif

bank-820160_640

Depuis le 17 septembre 2015, date à laquelle, afin de soutenir l’économie, elle avait laissé inchangés ses taux directeurs, plafonnés à 0,25 % pendant sept ans, les investisseurs du monde entier se demandaient si la Réserve fédérale américaine (Fed) allait, enfin, les rehausser. A l’époque, les marchés d’actions avaient mal réagi après l’annonce d’un statu quo, après trois mois d’atermoiements. Le 15 décembre 2015, les actions se sont bien comportées (+ 3,2 % à Paris), comme saluant à l’avance la décision qui, effectivement, a été prise le lendemain. Normaliser en douceur la politique monétaire « Après plusieurs années d’une politique monétaire ...

Lire la suite...

Marchés d’actions : Henderson fait le point sur les dividendes

CPRA AM

Dans un contexte où les obligations rapportent très peu, les actions sont comparativement attrayantes, du fait du rendement qu’elles procurent. En outre, sur de longues périodes, les dividendes améliorent fortement la rentabilité d’un investissement. Henderson vient de publier une nouvelle étude complète sur ces revenus versés dans le monde aux actionnaires. « Le troisième trimestre a été marqué par le pic saisonnier des dividendes dans les pays émergents, mais ces résultats n’ont pas suffi à éclipser ceux de l’Amérique du Nord, qui reste le plus gros payeur sur la période, expliquent les spécialistes de Henderson Global Investors. Les Bourses internationales ont ...

Lire la suite...

Taux bas, volatilité accrue : Candriam met le cap sur la performance absolue

Fed et taux directeur

Dans l’environnement actuel d’incertitude, les experts de Candriam Investors Group continuent à développer leurs stratégies de gestion à performance absolue. Celles-ci visent à réduire la portée de l’inconvénient de la faiblesse des rendements obligataires et s’évertuent à protéger les portefeuilles dont ils ont la charge face au retour de la volatilité. Une dispersion plus marquée des performances « Les obligations ne vont pas nous donner les performances qu’elles nous ont apportées dans le passé, souligne Fabrice Cuchet, responsable de la gestion alternative et membre du comité exécutif de Candriam. Ce n’est plus l’actif roi des vingt-cinq dernières années. L’époque des titres ...

Lire la suite...

Economie réelle, quèsaco ?

Après l’éclatement boursier de la bulle Internet ou de l’économie dite « virtuelle » (technologies-médias-télécommunications) de mars 2000, il aura fallu attendre trois ans pour que l’économie dite « réelle » redore son blason sur les marchés. En 2007, la crise des subprimes a plongé la planète dans la tourmente. Pour certains, l’économie financière se dresse aussi contre l’économie réelle. Mais de quoi s’agit-il précisément ? Les deux faces de l’argent « 46 % des Français ne sont pas capables de définir la notion d’économie réelle, fait observer Philippe Le Magueresse, directeur général de l’institut OpinionWay. Celle-ci demeure floue aux yeux des Français. Elle correspond, pour ...

Lire la suite...

La volatilité des marchés d’actions en question

Pour les investisseurs, même chevronnés, il est parfois difficile d’accepter la volatilité inhérente aux marchés d’actions. Jean-Marie Mercadal, directeur général délégué en charge des gestions d’OFI Asset Management, et Mark Burgess, responsable des marchés actions de Columbia Threadneedle Investments, font le point. La Chine, centre du monde « Le trimestre écoulé a été éprouvant, c’est le moins que l’on puisse dire, souligne Mark Burgess. La confiance des marchés et des investisseurs, au plus bas, s’établit à un niveau qui n’avait plus été observé depuis de nombreuses années. Nul n’ignore les défis auxquels est confrontée la Chine, et leurs implications pour l’économie ...

Lire la suite...